Le lecteur réseau de vos rêves…

Puisque l’on parle de musique et que le sujet Hi-fi a été abordé précédemment, entrons dans le sujet plus global de la musique dématérialisée. Non pas des diverses plateformes de streaming, mais d’un système d’écoute pour nos fichiers musicaux préférés.

L’arrivée du SBC (Single Board Computer) de la taille d’une carte de crédit, et surtout à basse consommation, nous a offert un champs de possibilité étendu, dont une large parcelle concerne les lecteurs multimédia. Kodi est probablement l’application la plus plébiscitée dans ce domaine, mais sa forte orientation vidéo n’est pas le but de cette page où nous allons parler de ces lecteurs réseau de fichiers audio.

Il eut jadis la célèbre Squeeze Box de Logitech, malheureusement abandonnée par son constructeur. Néanmoins, elle fit des émules et on retrouve de très nombreux projets s’approchant du concept : c’est-à-dire d’une petite boite connectée faisant office de jukebox numérique. Parmi ces projets, 3 ont retenu mon attention par leur facilité relative mise en place et leur bas coût d’exploitation : Volumio, Moode et Daphile. Je n’ai pas encore essayé PicorePlayer.

Ces projets sont construits autour du fameux mpd (music player daemon) autour duquel vient se greffer une interface utilisateur facilitant la gestion de celui-ci, une sorte d’habillage logiciel et graphique.

Que permettent ces applications ?

Tout simplement de lire des flux audio à partir d’un espace réseau ou local. Les fichiers supportés sont généralement Alac, Flac, Wav, mp3, m4a, ogg, … Mais aussi des services en ligne tels Tidal, Qobuz, Spotify, … Outre leur interface Web souvent bien faite, le fait qu’ils soient tous basés sur le protocole mpd leur offre de belles possibilités de contrôle à distance depuis un mobile, tablette et ordinateur via une interface Web ou une application dédiée.

Si ces applications semblent identiques, puisque basées sur mpd, elles n’en sont pas moins différentes en raison des options proposées et du mode de diffusion.

Volumio, la distribution préférée de manière globale par le plus large public. Néanmoins, elle n’est pas tout à fait libre. Des options intéressantes, comme la lecture de CD audio, les accès Tidal et Qobuz ou encore le support du Bluetooth ne sont disponibles qu’après la souscription à un abonnement. Le point fort de Volumio est son côté « produit fini » bien pensé. Des applications IOS/Android dédiées bien pensées, une prise en main et une expérience utilisateur très agréable. Notez que l’application dédiée détecte toutes les plateformes Volumio dans le réseau.

Moode est probablement le concurrent le plus direct de Volumio (avec RuneAudio qui ne semble plus dévelopé). Là tout est opensource, pas d’abonnement et des accès complets aux services en ligne les plus populaires : Tidal, Qobuz, …. Bref, pas de limitations dans les fonctions proposées, mais pas d’applications dédiées pour les plateformes mobiles non plus (bien qu’il existe des applications dédiées aux serveurs mpd). Moode semble également plus léger (à vérifier, car il ne s’agit que de mon expérience personnelle)

Ces deux plateformes, Volumio et Moode, sont probablement les produit les plus accessibles aux débutants (surtout Volumio) et qui ont une très bonne prise en charge du matériel.

Daphile est la distribution où mon expérience s’est révélée la moins agréable. Les possibilités sont complètes, inclue la prise en charge de l’extraction des CD audio. Mais c’était hélas la plateforme la moins souple. Disponible que sur les plateformes Intel, je n’ai pas trouvé l’accès SSH. La prise en charge du Wifi n’a pas été possible, ni même de l’interface audio interne. Dommage car ses possibilités semblent très évoluées.

De manière globale

Toutes les applications testées se sont montrées séduisantes, certaines plus que d’autres en fonction des besoins ressentis. Daphile m’a séduit par son module d’extraction CD bien fait, Volumio par sa facilité à mettre la solution en œuvre et Moode par sa fluidité et ses ouvertures libres vers le monde extérieur.

NB : J’ai surtout utilisé de la musique en flac depuis un NAS. L’expérience Wi-Fi avec les formats « lossless » a posé des problèmes liés à la stabilité du Wi-Ffi. Problèmes qui ne se posaient pas en filaire à débit identique.

Pour aller plus loin.

Lié à l’utilisation d’un SBC comme le Raspberry, on peut se construire un petit lecteur réseau très évolué avec un petit affichage lcd, télécommande, réveil amplifié, … Bref le lecteur réseau de vos rêves.

Tout ça pour dire que de nombreux accessoires sont disponibles pour ces petites machines, dont des DAC (convertisseur numérique-analogique), des afficheurs, des récepteurs infrarouge, …

Et la qualité audio ?

Toutes ces applications offrent la possibilité du « bit perfect et de les connecter à des DAC de très grande qualité. Ce qui signifie que ces montages peuvent aisément être « audiophile-compatibles ».

En fonction de la qualité souhaitée et de la finition les prix peuvent aller de ± 40 € à ± 500 € (et bien plus en fonction des affinités).