Choisir une STAN, un combat des titans !

L’Allemagne est connue pour être le pays de la musique électronique et c’est ainsi que tout naturellement y sont apparus les premiers séquenceurs logiciels grand-public que sont Cubit et Notator, devenus respectivement Cubase et Logic.

L’arrivée du midi et la démocratisation de l’informatique, ont été une aubaine pour les musiciens, et les produits logiciels se sont diversifiés, entrainant de nouveaux acteurs sur le marché, dont d’incontournables dinosaures.

Il pourrait être difficile, aujourd’hui, de faire son choix face à l’abondance de l’offre, sachant que le choix d’une ou l’autre solution embarque pratiquement l’utilisateur sur une voie unique dont il est souvent difficile d’en sortir.

Aujourd’hui, on ne parle plus de séquenceur, mais de Station de Travail Audio-Numérique ou Stan pour les intimes. En effet, les produits concernés traitent tout autant l’audio que le midi et les synthétiseurs ne sont plus que des machines électroniques matérielles, ce sont aussi des greffons logiciel.

Voyons, en prenant ces critères, quel produit conviendrait le mieux :

  • Pouvoir utiliser aussi bien des synthétiseurs logiciels que matériels
  • Pouvoir enregistrer le son émis par ceux-ci, ainsi que d’autres instruments, y compris la voix
  • Dans le cadre de synthétiseur matériel, pouvoir sélectionner les « patches » facilement à partir du logiciel.

Certains de ces critères éliminent de très bons logiciels comme Presonus Studio One.

Ableton Live et Image Line FL Studio étant particuliers, je préfère les laisser de côté pour le moment. De ce fait, Il nous reste, pour les plus populaires : Cakewalk, Cubase, Logic, Reaper dont je vais un peu parler.

Bandlab Cakewalk pour Windows (gratuit après inscription)

Cakewalk est un pionnier, il fut l’un des premiers sous DOS et sous Mac, à encore exister aujourd’hui. Si Twelvetone, devenue Cakewalk n’existe plus, c’est à Bandlab que nous devons cette généreuse opportunité réservée à sa communauté.

Cakewalk est complet et puissant, il fut longtemps un sérieux rival à Cubase pour Windows offrant tout ce que peut offrir un logiciel haut de gamme. Déjà à l’époque ou il était payant, il était considéré comme ayant un excellent rapport qualité prix. Imaginez à présent qu’il est gratuit !

L’édition sysex des synthétiseurs matériels est facilitée par ce qu’ils appellent les « Studioware panels » dont on retrouve l’équivalent sur Cubase Pro et Logic.

Les plugins aujourd’hui livrés en standard datent un peu, il faudra donc penser à les compléter par des offres tiers. On peut également regretter que l’édition midi ne soit pas du niveau de Logic et Cubase, mais cependant suffisante pour créer des monuments musicaux.

Steinberg Cubase pour Mac et Windows (Elements < 100€, Artist < 350€, Pro <600€)

Pionnier des séquenceurs (fin 80 sur Comodore 64) Cubase est certainement le plus abouti, surtout au niveau du midi pour sa version Pro. C’est un des monstres de la composition musicale informatique. Très belle interface et une gestion des instruments matériels inégalée. C’est, avec Logic, ce qui se fait de mieux en la matière. Malheureusement, tout cela a un prix qui fait que les mises à jour vous font repayer l’entièreté du produit tous les 6 ans. La version Elements est sûrement la meilleure au niveau rapport qualité prix ; c’est une belle introduction, un peu limités certes, au monde Steinberg, tandis que la version Artist, moins limités, n’a que peu d’intérêts par rapport à son prix (sauf belle promo).

Si vous êtes amateur, avec des synthétiseurs équipés de tous les réglages en façade, et que vous voulez juste enregistrer le résultat proprement, ne cherchez pas plus loin : Cubase Element est sûrement la meilleure option parmi tous ces produits. Par contre, si vous voulez mixer vos pistes une par une en ayant le maximum de contrôle, il vous faudra passer à la version Pro et là, il va falloir assumer financièrement.

Le petit plus est son assistant à la composition et la gestion des accords qui peuvent aider certains compositeurs n’ayant pas toutes les notions d’harmonie.

Apple Logic X pour Mac (moins de 250€ en été 2020)

De C-Lab à Apple en passant par Emagic, Notator, aujourd’hui Logic, a su devenir, avec Protools, LE logiciel de référence des studios d’enregistrement.

Un peu différent de Cubase, au niveau de l’édition midi, Logic a des atouts indéniables : Une offre de plugin en qualité et en quantité incroyable, une puissance d’édition et un workflow inégalable. Rien qu’avec Logic, sans instrument et plugin tiers, on peut créer des productions aux finitions irréprochables. Tout y est non destructif (sauf l’édition « chirurgicale » des événements). Une véritable usine à gaz qui continue d’évoluer, Apple est, là dessus, très à l’écoute de sa communauté.

Le seul point faible : l’édition des instruments hardware semblant abandonnées et n’évoluant plus. Cela pose des problèmes pour les machines ayant de très nombreux présets, on ne peut pas faire de recherche comme dans Cubase. En suite, Apple oblige, ce n’est disponible que sous Macos.

Mise à part ça, c’est probablement le meilleur produit et le plus complet pour la création et la production musicale, pour un prix finalement dérisoire.

Cockos Reaper pour Mac, Windows et Linux ( 60€ ou 225€ en fonction du chiffre d’affaire)

Un ovni récent et des développeurs très à l’écoute de leurs utilisateurs, mais aussi une interface un peu particulière d’une puissance remarquable. Malgré tout, l’édition midi est un peu archaïque, mais le produit est tout aussi jeune que prometteur. Quoi qu’il en soit, c’est aussi une usine à gaz très « paramètrable » avec laquelle on peut tout faire. Idéal pour le geek passionné.

Reaper demande un certain apprentissage qui vaut la peine, car une fois maîtrisé, rien ne peut vous arrêter. Surtout que les développeurs sont très réactifs.

C’est vraiment un excellent produit, mais qui demande un investissement intellectuel un peu plus poussé pour comprendre la logique du système.

Cas particulier Harrison Mixbus pour Mac, Windows et Linux (prix entre 29€ et 349€ en fonction des promos et des versions)

Basé sur Ardour (produit Opensource), Mixbus est d’inspiration Protools, offrant la philosophie des consoles Harison (et le son, selon son fabriquant). Le midi est un peu basique, mais on a la gestion des Patches ! Ce produit peut être une belle alternative sous Linux par les plugins (payants) disponibles par le même développeur.

Alors, quel produit choisir ?

A mon sens, si vous avec des expandeurs, des claviers, … :

  • Vous êtes fauché et sous Windows, sans aucun doute, Cakewalk et vous ne vous priverez de rien
  • Peu fortuné et pas très geek, alors Cubase Elements, mais Cakewalk reste aussi un très bon choix
  • Vous êtes sous Mac et maitrisez bien l’harmonie et la composition, vous voyez grand et n’avez pas d’expandeurs à plus de 1000 sons ? Logic est fait pour vous, sans hésitation. C’est probablement le puissant de tous
  • Investir ne vous fait pas peur, vous avec des expandeurs aux miles sonorités, Cubase est un bon choix (Cakewalk aussi si vous êtes sous Windows)
  • Il vous faut un produit souple et puissant, personnalisable à souhait et vous êtres un peu geek, alors n’hésitez pas, Reaper est le bon choix

Si vous n’utilisez pas d’instruments midi matériels, il y a aussi d’autres produis, très très bons comme Presonus Studio One. Mais si dans ce cas vous cherchez quelque chose de plus évolué et que vous êtes sur Mac, alors voyez du côté de Logic, là il n’a plus de contraintes dès que l’on utilise pas ou peu d’expandeurs matériel.

Comme vous l’aurez compris, les plus aboutis sont Logic et Cubase Pro. Logic ne nécessite pas de plugins tiers tant il est très très complet.
Cakewalk est vraiment excellent, un peu en retrait par rapport aux mastodontes précédemment cités.

Notez que Logic est souvent présent dans les studios pro, bien que Protools y domine en maître. Cubase s’y trouve également sous la formule Nuendo, mais moins fréquent.
Aussi, toutes ces versions ont un format commun le OMF ou encore le Music XML, pratique pou échanger entre les différents produits, enfin en théorie.